Article

REGARDS CROISES SUR : GYMNASTIQUE HOLISTIQUE ET OBESITE ADOLESCENTE 

 

par Sylviane BOUCHET praticienne en gymnastique holistique 

Comprendre comment et pourquoi la gymnastique holistique peut intervenir dans le cadre de l’obésité de façon adaptée, loin du dictat « manger moins et bouger plus ».

Pour ce corps vécu entre douleur et oubli, déconnecté de ses sensations (et donc de ses émotions), donnant trop à voir au regard des autres et placé sous le signe de l’hyperphagie renouvelée, du « trop manger et trop souvent », il s’agira de retrouver peu à peu l’accès à ses propres sensations grâce à une relation vécue comme suffisamment bonne (douce et contenante), particulièrement pour cette population, et la régularité d’une pratique qui ouvre au changement.

Par la qualité de ses propositions de mouvement qui prend en compte le corps réel (corps douloureux, postures forcément compensatoires, jeux articulaires faussés, modulations toniques insuffisantes…) et l’accompagnement bienveillant et patient du praticien, la gymnastique holistique offre à la personne souffrant d’obésité, vivant son corps comme déplaisant et à délaisser, un accès possible à :

  • La richesse de ses sensations
  • Un sentiment de soi différent
  • Une plus grande liberté de mouvement enfin source de plaisir
  • Un recours possible à une sorte de « kit de réassurance » avant de ne plus en avoir besoin, dans les premières expériences de lâcher-prise.
  • La construction d’un corps qui tient et devient disponible
  • Au savoir/pouvoir attendre en se nourrissant de la richesse perceptive des mouvements et de leurs effets lors des phases de repos.
  • A la constitution d’un espace interne permettant de ne plus se vivre comme vide et … à remplir.

En cela les mouvements effectués avec lenteur, choisis judicieusement, qui créent une trace dans le corps, sorte de « toucher du dedans », la façon de les proposer et d’en accueillir les effets (« de la douceur avant toute chose »), l’utilisation des objets (appui au vivre dans l’instant, appui de richesse sensorielle, support du poids du corps à condition que la personne veuille bien en faire l’expérience, sans crainte de les endommager…) seront de sérieux alliés.

Facebook
Facebook